Les opportunités du projet Grand Paris pour l’investissement immobilier

head-investir-grand-parisLes mutations urbaines et économiques liées au projet du Grand Paris peuvent séduire les investisseurs immobiliers. En dehors de Paris intra-muros, les prix restent par ailleurs très intéressants. Mais cela pourrait bien ne pas durer !

Le Grand Paris : des transports et des logements

Le projet du Grand Paris a une ambition clairement affichée : faire de l’agglomération actuelle une métropole mondiale de 8 millions d’habitants. Cet ambitieux projet passe par la création de nouveaux pôles économiques, universitaires, et d’un nouveau réseau de transports, le Grand Paris Express. Les lignes de métro automatique ont vocation à rapprocher les différentes entités du Grand Paris ; elles circuleront à terme sur plus de 200 km et nécessitent la construction de plus de 70 gares. Et c’est justement autour de ces gares que doivent se concentrer les projets immobiliers : 70 000 logements doivent sortir de terre chaque année (contre environ 40 000 actuellement), et ce pendant vingt-cinq ans.

DEMANDEZ VOTRE SIMULATION PERSONNALISÉE

Pour recevoir votre étude personnalisée et sans engagement, et télécharger votre guide gratuit, complétez le formulaire.


Civilité
Nom
Email
Téléphone
Imposition annuelle
Code Postal
Année de naissance

 

Des opportunités pour l’investissement immobilier

À l’heure où le marché immobilier est saturé dans Paris intra-muros et où les prix repartent à la hausse depuis le printemps 2016 (+ 2,5 %), les investisseurs immobiliers ont effectivement intérêt à voir plus large et à regarder les opportunités offertes dans les villes de la petite couronne, mais aussi celles de la grande couronne. Actuellement, à Paris, le prix de vente d’un appartement est, en moyenne, de 7 967 € du mètre carré, et 8 069 € pour une maison. Dans les Hauts-de-Seine, ces chiffres tombent respectivement à 5 434 € et 5 581 €/m² (avec, évidemment, un grand écart entre des villes comme Neuilly-sur-Seine et Gennevilliers). Les moyennes s’élèvent à 4 115 € et 3 954 € dans le Val-de-Marne, 3 130 € et 3 017 € en Seine-Saint-Denis.

Même si ces prix repartent déjà à la hausse (entre 1,3 % et 2 %), ils restent intéressants pour les investisseurs. Et ce d’autant que les développements liés au Grand Paris et associés à divers projets de renouvellement urbain pourraient bien faire grimper les prix du mètre carré dans les prochaines années.

Trois villes à la loupe

Palaiseau, dans l’Essonne, va profiter d’une toute nouvelle gare aérienne qui permettra, notamment, de rejoindre Massy et sa gare TGV en 6 minutes. Associée à l’implantation de centres de recherche et d’entreprises de pointe, cette infrastructure va attirer population et emplois. Il est prévu que cette ville gagne 20 000 habitants (dont 7 000 étudiants et 8 000 chercheurs) d’ici 2020. Actuellement, les prix de l’immobilier à Palaiseau s’établissent, en moyenne, à 3 166 €/m² pour un appartement et 3 457 € pour une maison.

À quelques kilomètres, et toujours sur le territoire sud, la ville d’Antony va elle aussi bénéficier de la construction d’une nouvelle gare, et surtout de l’aménagement d’un éco-parc d’activités, Antonypôle. Actuellement, le prix du mètre carré à Antony se négocie en moyenne à 4 190 € pour un appartement et 4 630 € pour une maison.

Au nord de Paris cette fois, Bois-Colombes est une ville de 28 000 habitants qui ne fait pas l’objet de projets d’extension territoriale, mais se renouvelle sur elle-même et s’apprête également à accueillir une nouvelle gare destinée à renforcer son développement économique et urbain. On peut actuellement y acquérir, en moyenne, un appartement pour 4 962 €/m² et une maison pour 5 418 €/m².

DEMANDEZ VOTRE SIMULATION PERSONNALISÉE

Pour recevoir votre étude personnalisée et sans engagement, et télécharger votre guide gratuit, complétez le formulaire.


Civilité
Nom
Email
Téléphone
Imposition annuelle
Code Postal
Année de naissance

 

BACK